Bonne année !

par : Ivana CAPORALI le Lundi 2 Jan 2023 12:17

Toute l'équipe du DAPR vous souhaite une belle année 2023 !

Colloque du 15 novembre 2022

par : Ivana CAPORALI le Mardi 6 Dec 2022 4:50

Le mardi 15 novembre 2022, le DAPR et l'ARS ARA ont organisé leur journée de colloque annuelle sur la thématique de la radicalisation, à destination de tous les professionnels de santé de la région AURA.

La journée se déroulait cette année dans la ville de St Etienne. Elle a rassemblé 152 participants, tous les intervenants ont proposé une présentation de qualité et les échanges avec la salle ont été très riches.

Nous sommes ravis de la qualité de cette édition et remercions toutes les personnes qui ont contribué à l'organisation de cette journée.

A l'année prochaine !

La nouvelle plaquette du DAPR !

par : Ivana CAPORALI le Jeudi 27 Oct 2022 11:47Toute l'équipe du DAPR est fière de vous présenter la nouvelle plaquette du service.


Merci à tous ceux qui ont participé à son élaboration et un grand bravo à AKA Communication pour son excellent travail.

La carapace idéologique des jeunes dits « radicalisés »

par : Ivana CAPORALI le Jeudi 25 Aug 2022 10:55

Vous trouverez ici un article ayant été rédigé par nos deux anciens collègues du DAPR, Frédéric Pérez et Jérémie Harel. Bravo à eux pour leur travail !

Résumé : "Les auteurs, psychologues et éducateurs en prévention de la radicalisation, interrogent la manière dont les jeunes en risque de radicalisation vivent leur corps et ce qu’ils viennent chercher dans une pratique rigoriste de l’islam. Ils proposent la notion de carapace idéologique comme prothèse aux fonctions défaillantes de leur Moi-peau et démontrent comment, en période de pandémie, les écrans et objets virtuels les protègent en même temps qu’ils les soumettent."

Cette jeunesse qui se radicalise, De Alixan Lavorel (fild)

par : Céline CHANTEPY-TOUIL le Mardi 18 Jan 2022 10:29

Extrémisme religieux et politique, repli et crise identitaire… Sur de nombreux points, une partie de la jeunesse française semble au moins perdue, au pire en train de se radicaliser, rendant impossible toute une partie des débats dans notre pays. À moins de trois mois de l’élection présidentielle et au sortir d’une crise épidémique ayant frappé de plein fouet les jeunes, radioscopie d'une jeunesse française en risque de dérive extrémiste.


ATTENTATS DU 13-NOVEMBRE Procès du 13-Novembre : à la barre, Mohamed Abrini ne renie rien des attentats

par : Céline CHANTEPY-TOUIL le Mardi 18 Jan 2022 10:15

Quatre mois après l'ouverture du procès, c’est Mohamed Abrini, l’un des organisateurs des attentats du 13-Novembre, qui a ouvert mardi la première phase d'interrogatoires des accusés. Le Belge de 37 ans, qui encourt la perpétuité, a justifié avec force les attentats.   


Dominique Reynié (dir), Les attentats islamistes dans le monde 1979 – 2021, (Fondation pour l’innovation politique, septembre 2021).

par : Céline CHANTEPY-TOUIL le Mardi 19 Oct 2021 4:25

Ce travail d’analyse et de compréhension, indispensable pour faire face à la menace terroriste, est aussi celui mené par la Fondation pour l’innovation politique, qui vient de publier sous la direction de Dominique Reynié la mise à jour d’une remarquable étude « Les attentats islamistes dans le monde 1979-2021 ».

Quantifier le terrorisme islamiste, en repérer les formes qu’il a pu prendre au fil de ces décennies, en recenser les actes qu’il a pu inspirer ou initier, en estimer le nombre de ses victimes, en identifier les organisations les plus meurtrières et les pays les plus touchés, donne, d’évidence, des clés de compréhension mais aussi des faits permettant de contrer certains discours extrémistes ou complotistes. Ainsi il est important de rappeler que « la majorité des attentats islamistes (89,5 %) touchent des pays musulmans et que les victimes sont principalement des musulmans, dans les mêmes proportions ». Cela n’enlève rien de l’horreur des attentats qui ont été commis en France, et notamment en Occitanie, notre pays étant le plus frappé de l’Union européenne avec au moins 82 attentats islamistes et 332 morts…

En refaisant l’historique du terrorisme mondial, 20 ans après les attentats du 11-Septembre, l’étude de la Fondation pour l’innovation politique, permet de mesurer combien le terrorisme islamiste a mué passant d’organisations structurées en un terrorisme low cost émergeant d’un « jihadisme d’atmosphère » pour reprendre l’expression de Gilles Képel. Un terrorisme porté par des individus radicalisés, en prison, parfois, et sur internet, souvent. Détecter ces individus avant qu’ils ne passent à l’acte est dès lors un travail de longue haleine mené par les services de renseignements.

La menace terroriste est toujours là, élevée et multiple. Y faire face demande des moyens, du sang froid mais aussi la conviction qu’il faut toujours agir dans le cadre de nos valeurs démocratiques, celles-là mêmes que les terroristes ne supportent pas.

Cf résumé ci joint

Attentats du 13-novembre : le procès. Les gueules cassées du Bataclan, par Violette LAZARD

par : Céline CHANTEPY-TOUIL le Mardi 19 Oct 2021 4:10

Gravement blessés au Bataclan le soir du 13 novembre 2015, des rescapés sont venus raconter leur chemin de reconstruction physique. Ils se disent « debout », et sans haine.

Dans la salle de spectacle le soir du 13 novembre 2015, il y a eu les morts, 90 personnes. Et les rescapés, que la cour d’assises spécialement composée de Paris a commencé à entendre cette semaine. Ils sont parfois sortis physiquement indemnes. Ont laissé un époux, un amoureux, un frère dans la salle de spectacle transformée en terrain de guerre. Ou ont été grièvement blessés lors de l’attaque. Jeudi 7 octobre, parmi la quinzaine de témoins venus déposer, deux personnes ont pris une balle dans le visage le soir des attentats, gueules cassées du Bataclan.


Attentats du 13 novembre 2015 à Paris: 130 morts, des destins brisés...

par : Céline CHANTEPY-TOUIL le Lundi 6 Sep 2021 10:49

Le procès des attentats du 13 novembre 2015 s'ouvre ce mercredi 8 septembre à Paris. Des attaques qui ont fait 130 morts


https://www.generationbataclan.fr/

https://interactive.afp.com/graphics/Liste-des-victimes-des-attentats-du-13-novembre-a-Paris_147/


Al-Qaïda versus Daech : les différences et les similitudes, par Mohamed Berkani, France Télévisions, Rédaction Afrique

par : Céline CHANTEPY-TOUIL le Jeudi 2 Sep 2021 4:39

Les deux organisations poursuivent les mêmes objectifs mais diffèrent sur les moyens d’y parvenir. Pour les spécialistes, al-Qaïda aurait une démarche trotskiste tandis que Daech est dans un processus stalinien.

Au nom «du fils et du père», al-Qaïda et Daech ont une relation de filiation. Le second est né de la scission avec l’ancienne organisation d’Oussama Ben Laden. Le 9 avril 2013, naît l’Etat islamique en Irak et au Levant ou Etat islamique en Irak et al-Sham, plus connu sous son acronyme arabe Daech ou Isis en anglais.

Le 29 juin 2014, Abou Bakr al-Baghdadi se proclame calife, successeur du prophète et prend le nom d’Ibrahim. En fait, liée à al-Qaïda, la véritable création de Daech remonte à 2006 quand l'organisation formait avec d’autres groupes l’Etat islamique d’Irak.

Trotski et Staline

Djihad global avant d’instaurer un califat pour al-Qaida, califat avant d’exporter le djihad global pour Daech. «Les djihadistes se divisent aussi sur le plan stratégique. Certains, comme al-Qaïda et Jabhat al-Nosra en Syrie, comparables aux trotskistes en leur temps, veulent faire triompher le djihad global en exportant leur vision de l’islam, de manière à inverser le rapport de forces global en leur faveur, ce qui seul permettra l’établissement d’un califat définitif et rédempteur. La lutte passe ici avant l’établissement du modèle. D’autres, comme Daech aujourd’hui, suivent une logique plus «stalinienne» en visant l’établissement du califat ici et maintenant, sur un territoire donné à partir duquel le djihad global pourra s’exporter», explique Stéphane Lacroix, chercheur et professeur associé au CERI.

lire la suite dans art ci joint