Dernières Nouvelles

L’engagement des femmes dans la radicalisation violente, Etude du CPRMV, QUEBEC

L’engagement des femmes dans la radicalisation violente, Etude du CPRMV, QUEBEC

par Céline CHANTEPY-TOUIL,
Nombre de réponses : 0

Les femmes sont victimes de diverses formes de radicalités violentes, mais elles peuvent aussi être parties prenantes ou complices assumées de cette violence exercée au nom d’une idéologie, d’une cause ou d’un projet politique.Plusieurs centaines de jeunes Occidentales ont rejoint des groupes jiha-distes en Syrie ou en Irak depuis 2012, dont quelques Québécoises. Cette recherche tente d’expliquer ce phénomène et se penche sur leurs motivations.